Une vie bien ordinaire au Québec depuis 1943 (9)

L’huissier cogne à la porte; les gens ouvrent et l’huissier, avec un de ses « bodyguards », y entrent. Ils font la demande de paiement et si les gens n’ont pas l’argent, l’huissier, avec ses « videurs », vident la maison et y transportent les objets saisis dans un camion. Quand le camion est plein, le camion se dirige sur …

Une vie bien ordinaire au Québec depuis 1943 (8)

Je me retrouve donc en 1967-68, en Rhétorique, au Séminaire St-Charles de Sherbrooke. Je me loue un appartement 4 ½ sur la rue Peel, non loin du Séminaire. Je fréquente toujours Monique; tous les dimanches, je me retrouve avec elle chez ses parents où, avec ses frères et sœurs, nous jouions au 500 sans tricher, bien entendu, puis nous chantions, …

Une vie bien ordinaire au Québec depuis 1943 (7)

Les funérailles passées, je retourne en novembre 1966 à l’Externat classique d’Asbestos. À cette époque, nous sommes en pleine révolution tranquille. C’est quasiment le plein emploi, les églises commencent à se vider, nos parents se réunissent les samedis soir dans les sous-sols de maison pour danser et découvrir la sexualité hors mariage. C’est le début des séparations de couple et …

Une vie bien ordinaire au Québec depuis 1943 (6)

Septembre 1966, je retourne aux études en Belles-Lettres à l’externat Classique d’Asbestos. Début septembre 1966, avec la MGB convertible de Monique je quitte Richmond pour me rendre à l’externat Classique d’Asbestos. De mémoire, l’école était située sur le bord de la Mine d’Amiante à Asbestos. J’entre dans la cour; je stationne l’auto et je regarde les élèves arrivés. Maudit qu’ils …

Une vie bien ordinaire au Québec depuis 1943 (5)

Je ne pouvais pas refuser cette offre, c’était le début des restaurants rapides au Québec. À Sherbrooke, A&W fut le premier de cette catégorie, le deuxième fut le Royal Burger et le troisième fut l’Orange Broue dont les propriétaires étaient Serge Racine, André Bombardier et Claude Provost de Provost Cartage. Tous les trois restaurants ont été construits sur la rue …

Une vie bien ordinaire au Québec depuis 1943 (4)

À l’été 1963 je me présente un dimanche après-midi à l’Hôtel du Lac Brompton à St-Denis de Brompton en Estrie, au Québec. J’ai une vingtaine d’années, je me cherche un travail; je suis attiré par les «clubs» où les artistes musiciens et chanteurs se produisent. Les plus grands artistes du Québec et certains grands noms américains se retrouvent sur la …

Une vie bien ordinaire au Québec depuis 1943 (3)

Au milieu de la rue Principale à Richmond il y avait un immeuble appartenant au maire de Richmond, l’avocat Georges Savoie qui deviendra plus tard Juge de la Cour Supérieure du district de St François au palais de Justice de Sherbrooke. À l’âge de 15 ou 16 ans, Me Savoie m’avait fait venir à son bureau et il m’avait dit :« …

Une vie bien ordinaire au Québec depuis 1943 ( 2 )

Dans les années 1950 est arrivé à Richmond la H.H. Brown Shoe compagnie américaine, manufacture de souliers et de bottes laquelle a fermé vers l’an 2000. Il y avait déjà m’a-t-on dit, plus de 500 personnes qui y travaillaient. Je me suis toujours posé cette question : comment se fait-il que pendant cinquante ans la H.H. Brown Shoe a été la …

Une vie bien ordinaire au Québec depuis 1943. (1)

Me Laurent Pelletier, avocat à la retraite « PAPA, RACONTE-NOUS CE QU’A ÉTÉ TA VIE ? » Magali et Raphaëlle                        «UNE VIE BIEN ORDINAIRE AU QUÉBEC DEPUIS 1943» Préambule Ce livre est l’histoire d’une vie bien ordinaire au Québec depuis 1943, à travers ma vie. Le style littéraire de ce livre est le style parlé. « J’aime parler …

Attention, le danger c’est d’y lire ce qui n’y est pas.

Attention, le danger c’est d’y lire ce qui n’y est pas. (Textos, courriels, Facebook, Instagram, Twitter) En 2013, j’écrivais : « Ne jamais, par texto ou courriel, négocier, discuter, argumenter soit avec votre associé, votre patron, votre employé, votre conjoint(e), votre amoureux ou amoureuse, vos enfants, vos ami(e)s de sujets ou problèmes conflictuels. On ne gère pas nos émotions, quelles …